Le Quai est un petit hotel restaurant à ne surtout pas manquer pour un séjour touristique à Grand Bassam en Côte d'Ivoire. Le Quai est un petit hotel restaurant à ne surtout pas manquer pour un séjour touristique à Grand Bassam en Côte d'Ivoire.

Menu:

 
infos:

Hôtel du Quai

Liens :

arrow La Côte d'Ivoire
arrow Grand Bassam
arrow Comment aller en Côte d'Ivoire


 

Hôtel Restaurant Le Quai

Grand Bassam Côte d'Ivoire

Christian et son équipe auront le plaisir de vous accueillir dans le restaurant Le Quai pour vous proposer une cuisine variée et de qualité dans un cadre féérique.

HOTEL RESTAURANT, Grand Bassam, Côte d'Ivoire

En Côte d'Ivoire depuis près de 30 ans et passionnément attaché à ce pays Christian saura être votre guide des saveurs grace à sa carte variée, mélée de spécialités africaines et européennes. Il se révelera une mine d'informations pour votre séjour dans ce pays envoutant. Un des points fort de cet établissement est la terrasse ombragée donnant directement sur la lagune.

ill titleLa vue de la terrasse

 

ill titleUn accueil chaleureux

Entre mer et lagune, Grand Bassam constitue une attraction touristique majeure, de part ses anciennes maisons coloniales (souvent abandonnées), ses belles plages et ses marchés artisanaux. Le principal, et tres grand, marché artisanal se situe le long de la route reliant Grand Bassam à Abidjan. On y trouve de tout, des petits objets africains en bois aux meubles faits sur mesure, en passant pas les vetements, etc. L'une des spécialités locales est la pièce de coton teinte (dont rideaux, nappes, etc.). On peut les trouver dans le centre artisanal du centre ville.

Située à 40 kms à l'est d' ABIDJAN, vers le GHANA voisin, la ville de GRAND-BASSAM est accessible en taxis-brousse ou en bus depuis la gare routière de TREICHVILLE à ABIDJAN. Elle aurait été découverte par l' explorateur TREICH-LAPLENE , selon certains auteurs . Selon d' autres , il y serait arrivé pour la première fois en 1883 alors que le Fort Nemours etait construit depuis des decennies et que Arthur VERDIER en était l'administrateur depuis 13 ans... Elle fut la première préfecture de la colonie francaise. Son quartier FRANCE, ou les rues qui portent encore le nom de colons ou de gouverneurs francais bordent des maisons décrépies, est en cours de rénovation et il renait peu à peu de ses ruines. Beaucoup de peintres et de sculpteurs y sont installés. Un immense marché artisanal, ou on trouve tout ce que l' Afrique de l' Ouest peut produire dans ce domaine, s' étend de part et d' autre de la route entre ABIDJAN et GRAND-BASSAM. Le très intéressant musée de GRAND-BASSAM, avec costumes et masques de différentes régions du pays, est situé dans l' ancien palais du gouverneur dont l' architecture avait été étudiée pour lutter efficacement contre la lourde chaleur tropicale.

La Ville historique de Grand-Bassam est la partie coloniale de cette cité. Première capitale de ce qui était alors colonie française de Côte d'Ivoire de 1893-1900, la ville historique, égaiement appelée « quartier France », est construite sur un lido de terre entre la Lagune Ouladine au nord et l'Océan Atlantique au sud. Le choix du site répondait à des exigences de sécurité et de défense. La ville est distante de 40 km d'Abidjan, capitale économique.

Faisant plus de deux km de long sur le cordon littoral, une largeur de 350 m et une superficie de 70 ha, ce quartier abrite des résidences d'habitation, des monuments commémoratifs, d'imposants bâtiments publics et de grandes maisons de commerce. Le quartier France a une grande vocation touristique, c'est ce qui explique que 90% de la zone balnéaire est occupée par des infrastructures hôtelières.

La végétation est composée de mangroves, de forêts marécageuses, de cocoteraies, et de savanes herbeuses. Quant au relief, il se compose de bas plateaux (8 à 12 m), de cordons sableux (3 à 8 m) et de zones de dépression inondables en saison de pluies.

Le site est relié au reste de la ville par le Pont de la Victoire. Il se subdivise historiquement en quatre zones qui sont, d'Ouest en Est : la zone résidentielle, la zone administrative, la zone commerciale et le quartier N'zima ou Appolo.

La zone résidentielle :

Elle commence à partir de la dernière rue reliant le Boulevard Treich - Lapleine au rivage de la Lagune Ouladine. Elle est caractérisée par la présence des habitations de styles architecturaux d'influence néo-classique, variés, et de nombreux réceptifs hôteliers, principalement dans la partie balnéaire de la zone.

La zone administrative :

Elle correspond à la partie du quartier France qui abrite les services administratifs et les institutions religieuses. Elle se distingue par des constructions d'aspect monumental dans de grandes parcelles boisées qui donnent au paysage urbain l'aspect d'un parc aménagé. Cette zone comporte la plus grande partie des bâtiments classés sur la liste du patrimoine national.

La zone commerciale :

Cette zone tient son nom de l'activité commerciale qui existait à l'époque coloniale. Cette activité s'exerçait dans de grandes maisons aux façades rigoureusement tramées édifiées en maçonnerie de briques dont elles tirent leur aspect massif; ces édifices comportent dans leur majorité un rez-de-chaussée affecté aux entrepôts et magasins de vente, et à l'étage les habitations du personnel ou du propriétaire de l'entreprise commerciale. Cette partie du quartier, dont nombre des bâtiments sont menacés de péril, compte trois édifices classés sur la liste du patrimoine national.

Le quartier N'zima :

Situé plus à l'Est du côté de l'embouchure de la lagune, il se caractérise par la densité de son bâti modeste affecté aux habitations. Ce quartier abrite une place publique : « la Place de l'Abyssa ». C'est un rituel célébré la première semaine du mois de novembre de chaque année. La pêche, activité principale de ce quartier, est surtout exercée par les Fanti, peuple originaire du Ghana voisin.